Le salpêtre est-il vraiment dangereux ?

Des traces blanches sur vos murs en pierre, le crépis qui se décolle... C'est peut-être le salpêtre. La maison et ses occupants courent-ils un danger ? Que faire ?

Le salpêtre est il dangereux pour la maison
Votre crépi et vos plâtres se décollent ?
Vous commencez à vous questionner sur la nature de ces traces blanchâtres poudreuses, parfois fibreuses, qui s'installent sur vos murs ? C'est peut-être du salpêtre, ou nitrate de potassium (KNO3) dans son appellation chimique.

Faut-il s'inquiéter ? Y a-t-il un risque pour la santé de votre famille ? Votre construction est-elle menacée ? Comment faire pour se débarrasser définitivement du salpêtre ?

Voici les réponses à vos questions.

Qu'est-ce que le salpêtre ?

Le salpêtre est un corps chimique naturel. Son nom vient du Moyen-âge et signifie « sel de pierre ». Les chimistes le nomment nitrate de potassium. Il résulte de la rencontre entre l’ammoniac, des ions ammonium ou des nitrates avec l'air et les bactéries nitrifiantes.

Avant que l'on sache produire chimiquement le nitrate de potassium, le salpêtre était récolté dans les caves ou les grottes. Il pouvait également être préparé grâce à un savant compostage mêlant urines (ammoniac), fumier, terre et paille.

Pourquoi donc nos ancêtres se donnaient-ils tant de mal pour produire du salpêtre ? Parce qu'elle était utilisée dans la composition de la poudre à canon ! C'est un comburant, c'est-à-dire qu'il accélère la combustion.

Le salpêtre est-il dangereux ?

Vous trouverez beaucoup de textes alarmistes sur la toile, mais le nitrate de potassium n'est pas si toxique que cela. Cependant, il convient de régler la problématique du salpêtre dans une habitation, car elle a plusieurs causes et conséquences graves sur le long terme.

Un faible impact sur la santé

Le salpêtre présente une toxicité pour l'homme uniquement par ingestion. En effet, les bactéries intestinales transforment les nitrates en ions nitrites, qui eux, sont potentiellement toxiques. Si les murs de salpêtre sont à portée d'enfant, il est préférable de condamner la zone, le temps de solutionner le problème. Même s'ils ne lèchent pas forcément les murs, les petits mettent souvent les doigts à la bouche.

Mais rassurez-vous, le nitrate de potassium n'est toxique qu'à forte dose et à exposition répétée. La preuve : il est couramment utilisé comme colorant et conservateur dans la charcuterie, sous l'appellation E252 ! Si vous voulez protéger votre famille des dangers des nitrites, il faudra mener l'enquête pour dénicher une charcuterie traditionnelle à l'ancienne, qui n'utilise pas le E252.

En conclusion, le salpêtre présente un risque sanitaire uniquement par ingestion répétée. Mais il n'est pas toxique par inhalation (respiration). Finalement, le sel de pierre est bien moins dangereux que les moisissures, dont l'impact est souvent sous-estimé. Les spores ces organismes de la famille des champignons, sont très volatiles et réellement mauvais pour la santé.

Les dangers méconnus du salpêtre sur le bâtiment

  • Le plus gros risque du salpêtre concerne la fragilisation du bâtiment.
  • Les enduits hydrauliques des murs extérieurs, comme le crépi, se déstabilisent.
  • Les plâtres en intérieur se détériorent.
  • Les enduits, le papier peint, la peinture et autres finitions, se décollent ou cloquent.
  • Derrière le lambris, le salpêtre pourrit le bois.
  • Il favorise la pulvérulence des pierres : elles se réduisent en sable avec le temps.
Le salpêtre apparaît généralement sur la base d'un mur. C'est donc toute la fondation de la maison qui se fragilise.

Cependant, il est inutile de se contenter de gratter les sels. Toute l'épaisseur du mur est impactée. Les cristaux qui restent à l'intérieur se dissolvent à chaque épisode humide et poursuivent leur action.

Pourquoi le salpêtre se forme-t-il sur mes murs ?


Les conditions propices à la formation de salpêtre dans l'habitation
Deux situations favorisent la formation de salpêtre :
  • les zones ammoniaquées : ancienne écurie ou étable, granges, cave d'affinage, proximité d'une fosse septique ;
  • les sols riches en nitrates : certaines terres sont naturellement riches en nitrates, mais le plus souvent, c'est la pollution due aux engrais qui déséquilibre les sols.

 Première cause : l'humidité


Cependant, le salpêtre ne se forme que s'il y a de l'humidité pour faire remonter les sels par capillarité, jusqu'à rencontrer l'air.
Les anciennes fermes rénovées sont des habitations particulièrement exposées au salpêtre. Elles n'ont généralement pas de vide sanitaire ou de cave et la dalle en béton (autrefois en terre battue) empêche l'évaporation de l'humidité contenue dans le sol. Elle remonte alors dans les murs en pierre, entraînant les sels hygroscopiques, dont les nitrates.


Comment résoudre définitivement le problème ?

Faut-il traiter le salpêtre ?

Vous trouverez en vente libre ou auprès d'artisans mal formés (ou peu scrupuleux), certains traitements anti-salpêtre à appliquer ou pulvériser. Mais au sein du mur, l'activité néfaste des sels se poursuit, insidieusement.
Traiter le salpêtre de surface n'est donc pas une solution suffisamment efficace, si la cause de l'humidité qui véhicule les sels n'est pas elle même traitée.


Rechercher et traiter la cause de l'humidité : la seule solution durable contre le salpêtre

Le seul moyen valable dans le temps pour préserver votre maison du salpêtre, c'est de traiter l'humidité. Si vous connaissez la cause des infiltrations, passez à l'action. Les causes courantes sont les infiltrations en toiture, l'humidité transversale ou l'humidité de contact dans les caves enterrés, les remontés capillaires ou humidité ascensionnelle etc... Si vous avez été victime d’inondations ou d'un dégât des eaux, sachez que l'assèchement des murs est pris en charge par la plupart des assurances ; contactez-nous.

Si vous n'êtes pas sûr de vous, demandez un diagnostic humidité ou une recherche de fuites. Vous bénéficierez de conseils professionnels et éviterez des travaux inutiles. On pense parfois faire des économies en se contentant d'un auto-diagnostic, mais si vos efforts ne s'avèrent pas efficients, vous devrez tout reprendre, ce qui engendrera forcément un surcoût de temps et d'argent.


Pour bénéficier d'un diagnostique conseil et d'un devis gratuit avec ADF sevices – Alsace, Lorraine ou Luxembourg – rendez-vous ici !

ADF Services - Spécialiste des problèmes d'humidité et d'assèchement de mur ( STRASBOURG )

Assèchement après sinistre et Recherche de fuite en Alsace (Bas Rhin 67, Haut Rhin 68, Lorraine, Luxembourg)